Sensibilisation pour promouvoir le planning familial

Dernières modifications : 08-Oct-2018

L’Etat nigérien fait de la réduction de la natalité et de la maîtrise de la démographie une de ses politiques prioritaires, par la mise en place du planning familial.

En effet Le taux de fécondité au Niger est de 7,6 enfants par femme, un des plus important au monde, ce qui freine le développement économique et humain du pays.

Les mariages des jeunes filles sont souvent très précoces et la naissance du premier enfant arrive très tôt.

Lors de grossesses répétées et rapprochées, les femmes sont affaiblies et les enfants malnutris.

Certains maris s’opposent encore au planning familial, ainsi qu’à l’accouchement dans des structures de santé.

La population de Dogondoutchi, a une population de 70 000 habitants répartis dans 17 villages et tribus.

Devant ce constat et fort de la réussite des nombreux projets de notre Association dans la région de Dogondoutchi, nous nous sommes engagé en 2017 dans un nouveau projet de sensibilisation pour promouvoir le planning familial, en partenariat avec l’Association Tarbiyya Tatali et la mairie de Dogondoutchi. Afin d’aider les femmes à comprendre l’intérêt de la maîtrise de leur fécondité pour améliorer leur santé et celle de leurs enfants, une animatrice intervient sous forme de rencontres dans les villages avec les femmes, les jeunes filles et les hommes. L’animatrice identifie à travers ces groupes une ou des femmes qui, une fois formées, seront l’appui et le relais de l’animatrice principale.

A l’issue de cette première année, si les indicateurs choisis au regard des objectifs du projet, démontrent la diminution des mariages précoces, un changement de mentalité, une augmentation des femmes utilisant les méthodes modernes de contraception, l’Association Echanges avec Dogondoutchi souhaite poursuivre ce projet en soutenant financièrement la structure par l’embauche supplémentaire d’animatrices , agents de santé qui assureront la pérennisation et permettront ainsi l’accès à des populations isolées.

A la fin de l’année 2017, après 5 mois d’activé, la mise en place montre l’intérêt des familles puisqu’environ 500 personnes, femmes, jeunes-filles et hommes ont participé aux animations de l’animatrice. La construction du canevas du premier rapport mensuel a été revue en fonction de l’expériance de l’animatrice. Nous attendons le bilan des 4 derniers mois.

Suite à l’appel à projets, « Action Internationale, pour soutenir le développement humain durable » du CD91, notre demande de subvention au titre des acteurs essonniens de l’action internationale a été approuvée et le CD91 nous a alloué, le 13 novembre 2017, une subvention d’un montant de 2800€ au titre de cet appel à projet.

Cette subvention permettra d’abonder notre projet à partir d’Aout 2018 en permettant soit le recrutement d’une deuxième animatrice soit de former les animatrices relais repérées dans les villages.