Sécurité alimentaire

Dernières modifications : 02-Fév-2017

Le Président sera rendra à Niamey et Dogondoutchi du 4 au 14 mars 2017 avec notre partenaire d’Agro-sans-frontières Suisse pour faire le point sur l’avancée du projet. Un compte-rendu sera fait lors de la prochaine AG le 18 mars 2017.

Projet Sécurité alimentaire à Dogondoutchi 2016-2019

Mission R. Girardet & JL Boy-Marcotte 14-22 Juillet 2016

Résumé
1- Le financement du projet est bouclé
L’Etat Nigérien à travers le ministre de l’Agriculture M Albade ABOUBA, a versé sa participation prévue au financement de la première tranche du projet « Sécurité alimentaire à Dogondoutchi ».

MinistreAgriculture

Le SG du ministre, R. Girardet, Le Ministre, M Salia Pdt FCMN, JLBM et Souley, M Tahirou Dr FCMN, Le Maire de Doutchi

Le financement de la première tranche (1an) du projet est maintenant complet.
Le Maire de Doutchi et le RAIL en la personne de Souley Soumana, vont ouvrir à la BOA de Doutchi, le compte du projet fonctionnant avec leurs deux signatures conjointes.
Le RAIL et la FCMN vont tenir le compte du projet selon le format international proposé par l’AFD en commençant par y intégrer les versements ASF-CH et les factures de la réalisation du bâtiment réfrigéré du premier semestre 2016, antérieures à l’ouverture du compte.

2- Le bâtiment de stockage réfrigéré est en cours d’essais.
Nous avons constaté à Doutchi la belle réalisation du bâtiment de stockage réfrigéré et un premier fonctionnement positif avec des pommes de terre sur quelques mois par la FCMN qui en est propriétaire. Cet investissement correspond à la participation au projet « Sécurité alimentaire à Dogondoutchi » de ASF-CH pour la première tranche et une bonne partie de son financement pour la seconde tranche.

3- Le lancement des travaux d’irrigation :
Aout et septembre :
Mise à jour par la Direction Départementale Hydraulique et le RAIL, avec les maraichers de l’étude de 2013 définissant l’approvisionnement en eau par les forages et la mare et le système de distribution de l’eau dans les parcelles.
Formation des maraichers à la gestion des eaux de la mare et des forages.
Octobre : Appels d’offres
Novembre à Février : Travaux forages, terrassements, clôtures, systèmes d’arrosage.
Mars : essais et réception

Compte rendu du voyage à Niamey et Dogondoutchi du 14 au 22 Juillet 2016
JL Boy-Marcotte « Association Echanges avec Dogondoutchi-Niger »
Robert Girardet « Agro Sans Frontière Suisse »

Jeudi 14 juillet
Arrivée à Niamey à 16h (17h en France)
Le RAIL – Réseau d’Appuis aux Initiatives Locales- Souley, Sanoussi, Aouel et Justin nous attendent de pied ferme.
La FCMN – Fédération des Coopératives Maraichères du Niger- aussi avec Nassirou et Douma Abdoussalam, les deux jeunes de la FCMN.
Ils nous déposent au Grand Hôtel ou il n’y a pas beaucoup de monde.
Nous occupons une chambre (vaste) pour deux … économie, économie !
Le soir la FCMN vient en force pour prendre 3 petites brochettes sur la terrasse du grand hôtel au-dessus du fleuve Niger : magnifique et sympa.
Le Directeur de la FCMN Hamza Tahirou (pas celui de Doutchi) et le président Salia Mahamane, parlent pomme de terre avec Robert.
… La FCMN comprend plusieurs centaines de coopératives comme celle de Doutchi …
RV pris pour 9h demain pour faire le programme.

Vendredi 15 juillet
Nous apprenons l’attentat de Nice ce matin …
Elaboration du programme 17-22 Juillet: avec le RAIL et la FCMN.
Visite à l’AFD Niamey : Philippe Renault Directeur AFD Niamey, Ali Bety et Marion Danet avec le RAIL (Souley, Aouel et Sanoussi) et Hamza Tahirou Directeur FCMN. L’ambassade n’est pas là.
Ph Renault est content que nous ayons été retenu par l’AFD … mais il ne peut nous accompagner à Doutchi … je lui renouvelle notre invitation pour la réception des travaux de la première tranche de la convention en 2017.

M Renault nous informe qu’ils ont un accord avec une banque Nigérienne ORAbank pour faire un prêt dans de bonnes conditions pour installer un générateur solaire ; je lui rappelle que la priorité de nos amis de Doutchi est de produire des légumes. Lorsque cet objectif sera atteint, l’option solaire sera envisagée en commençant par l’étude de la rentabilité du système solaire qui n’est correcte que si l’on fonctionne à plein régime 365 jours par an.

AFD Niamey nous demande de leur envoyer la fiche de com de la convention : fait.
Invitation à déjeuner de la coopération Suisse : M Fayet et Soufiyane Amadou Chargé de programme à la Coop. Suisse à Niamey, Doctorant à l’université de Niamey( asoufiyane@gmail.com)
Un capitaine grillé avec … des pommes de terre
Nous sommes bien sur la même longueur d’onde : écoute et appui des projets des producteurs.
Échanges avec Soufiyane sur les ONG Nigériennes.
Soufiyane trouve très important que nous continuions les champs pilotes de céréales car tout le monde s’en désintéresse et cela reste la base de la nourriture de 90% de la population.
Soufiyane accepte de venir faire une conférence à Orsay sur la coopération au Niger à l’invitation de Comprendre et de notre association. Il nous indiquera ses créneaux de 1er trimestre 2017.

Samedi 16 Juillet
Séance de prise en compte des procédures comptables internationales proposées par l’AFD à partir du budget formalisé dans leur fichier EXCEL:
Il est convenu ce qui suit sous réserve de validation par le CAC et l’AFD :

1La Mairie, maitre d’ouvrage, va ouvrir la semaine prochaine à la BOA de Doutchi le compte projet Mairie/RAIL fonctionnant sous contrôle du comité de pilotage du projet avec la signature conjointe du Maire et du RAIL (Souley).
2L’Association d’Orsay a reçu 100% de la subvention AFD, soit 154 000€. Elle va verser ces sommes en deux fois au RAIL en déduisant le montant des prestations à dépenser en France (Frais de déplacement, CAC …) pour éviter le coût des transferts de fonds dans les deux sens entre Orsay et Dogondoutchi. Les factures correspondantes aux frais, réglées en France par l’Association, seront envoyées au comité de pilotage Mairie/RAIL de Doutchi pour être enregistrées dans la rubrique correspondante.
3–  Dans la semaine de la réception de l’argent AFD, versé par l’Association d’Orsay au RAIL, le RAIL virera cet argent au compte Mairie/RAIL de Doutchi en déduisant le montant de ses prestations dont il enverra les factures au comité de pilotage Mairie/RAIL de Doutchi.
4- Lecture commune du fichier EXCEL de l’AFD bien utile pour avoir une compréhension commune des différentes rubriques :
Le budget AFD est affiché dans une feuille « Dépenses », une feuille « Ressources » et une feuille « Valorisation ».
La feuille « Dépenses » comporte une vingtaine de rubriques avec chiffrages prévisionnels affichés dans la convention ; ces rubriques doivent être respectées et faire l’objet de comptes dont les totaux sont reportés dans la colonne C « Dépenses réalisées » à côté de la colonne B « Dépenses prévues » Ces 20 totaux peuvent être effectués dans une feuille à part « Dépenses détaillées » ou à la main avec le dossier de factures correspondant à la rubrique.
Ces rubriques sont réparties entre les partenaires pour bien savoir qui fait quoi : rouge Orsay, bleu ASF-CH et vert Mairie Doutchi, les rubriques RAIL financées par les 3 partenaires sont en jaune. A noter que cette répartition n’est pas imposée par l’AFD. L’AFD est seulement intéressée par le budget consolidé des trois partenaires.
La feuille « Ressources » affiche les versements budgétés dans la colonne « Ressources prévues » à côté de la colonne « Ressources consommées » … qui correspond aux ressources versées par les partenaires financiers au projet.
La feuille « Valorisations » fait le point des temps passées par les partenaires de terrain : il y a lieu d’identifier avec précision les journées passées bénévolement par les acteurs du projet.
5- Partenaire ASF-CH
Point à faire mardi avec ASF-CH et FCMN pour les remettre dans la procédure commune comme ils s’y sont engagés dans la convention signée entre partenaires du 28 novembre 2015. Pour ces actions ASF-CH du premier semestre, le compte consolidé commun doit faire apparaitre deux chiffres en date de l’ouverture du compte :
La ressource versée par ASF CH à ce jour : 57 MCFA, soit presque toutes les ressources prévues sur les 3 ans du projet.
La Dépense réalisée : les factures payées par FCMN seront transmises au RAIL pour inscription dans le compte commun qui n’était pas encore ouvert.
ASF-CH s’est engagé à hauteur de sa subvention des 3 ans avec la construction du local réfrigéré achevé en mai afin d’avoir un premier fonctionnement du stockage pommes de terre dès cette année.
Les règlements effectués ne sont pas passés par le compte commun Mairie /RAIL Doutchi qui va être ouvert seulement en juillet avec les versements AFD et Niger.
Orsay informera l’AFD de la situation et notamment du sort à réserver aux quelques factures antérieures au 12 avril, mais postérieures à la convention signée entre partenaires le 28 nov. 2015.

Dimanche 17 Juillet
Départ 7h de Niamey avec Sanoussi et Lacho du RAIL, et la FCMN en force : Douma, Nassirou, Hamza directeur et Salia président … Justin au volant, sa voiture tousse … le filtre à essence changé la veille est mal remonté… Réparation à Dosso ou nous nous arrêtons pour retrouver le Maire et saluer M Oumarou Boubacar, vice président de la région de Dosso à laquelle appartient Dosso.
M Oumarou nous dit qu’il a vu trop de femmes pleurer au marché faute de ne pouvoir vendre leur produit en surproduction : il faut « vendre avant de produire » …
Arrivée à Ahole à l’entrée de Doutchi avec une heure de retard … une centaine de personnes en grande tenue nous attendent, dont tous les amis : Dijé, Abdou, Hamza, Issaka, Bello, Lifida, Hassane, Aboubacar, Doubou, Yacouba … toujours touchant avec Et Daniel ? et Geneviève ? et Colette ? Et Emmanuelle ? et Francine ? …

DSC06438

Accueil à Ahole

Ensuite, nous nous dirigeons vers la préfecture où les officiels nous attendent aussi avec le Kona, le préfet … et tous les maraichers … discours réciproques et présentation du projet « Sécurité alimentaire à Dogondoutchi » par Souley.
Direction le nouveau bâtiment stockage de pommes de terre climatisé à 17°C construit dans le cadre du programme. Robert examine les pommes de terre stockées depuis quelques mois … leur qualité est excellente. Suit une discussion technique entre Robert et une bonne vingtaine de ses collègues producteurs.

IMG_4240_01

Les premières tonnes de pommes de terre stockées

Un second stockage réfrigéré identique est en cours de construction à côté du premier sur financement LuxDev … Ni Robert, ni la FCMN n’avaient été informé … Hamza Alassane, président des maraichers de Doutchi, a pris la décision avec LuxDev de commencer les travaux sans informer la FCMN … Robert et FCMN sont furieux …. Il est vrai que si les travaux avaient commencés dans 6 mois, les expériences du premier stockage auraient pu être prises en compte … à voir demain avec LuxDev …
Déjeuner chez le préfet … au fil des conversations, nous apprenons que Luxdev a introduit un réfrigérant alimenté par cellules solaires dans le stockage à évaporation de Matankari que nous avions visité en novembre … La variation journalière de température ainsi introduite est néfaste pour la conservation des pommes de terre …
Ils sont aussi en train de faire un forage profond avec pompage alimenté au solaire pour irrigation …. Nous allons le visiter demain matin avant de voir Luxdev l’après midi …
Validation des options projets maraichage des 17 ha de Tapkin Saw
Superbe séance de travail sur le projet maraichage avec les chefs maraichers, la FCMN, le RAIL avec Lacho et Sanoussi Mali, le Maire et Abdoulaye Zangui le responsable hydraulique du département.
– Où implanter les deux forages profonds à Tapkin Saw ?
– Comment gérer l’eau de la mare et l’eau des forages ?
– Quelle taille prendre pour les réservoirs et où les implanter ?
Il ressort de cet échange que le pompage de la mare sera piloté par l’association des maraichers seule vers un ou des réservoirs alimentant les réseaux de distribution.
Le pompage individuel dans la mare ne sera plus admis … il sera de toute façon plus cher que l’eau des moto pompes.
La commutation du pompage de la mare vers le pompage des forages se fera par décision de l’association des maraichers.
Chaque maraicher paiera une redevance pour l’eau à un tarif unique pour tous quel que soit la position de sa parcelle.

Sanoussi Mali (RAIL) et Abdoulaye Zangui, (Responsable Hydraulique du département) sont mandatés pour mettre à jour l’étude hydraulique de 2013 et définir complètement le système hydraulique depuis les forages et la mare jusqu’aux rampes d’arrosage.
Délai de l’étude fin septembre, appels d’offres en octobre, Commandes en Novembre, fin des travaux en mars.

RAIL/FCMN, à la demande du préfet, et avec accord du Kona, Chef traditionnel de Doutchi, feront une initiation des maraichers pour qu’ils comprennent bien que ce nouveau fonctionnement est à leur avantage … il faut éviter que quelques isolés continuent à pomper individuellement la mare.

Le RAIL informera l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) de notre projet.
OSS est l’organisme international responsable du suivi des nappes phréatiques du sahel. Les études et observations des forages existants ou en projet lui permet d’évaluer les débits qu’il est possible de tirer sans dépasser les capacités de renouvellement de la nappe phréatique.

DSC06854_01

Visite de la marre très verte en ce mois de juillet

DSC06850_01

…longues discussions avec une trentaine de maraichers avec Hamza Alassane pdt FCMN Doutchi, et l’équipe projet

Lundi 18 Juillet
Nuit chaude chez le préfet … panne de courant, pas de clim … Grande discussion avec Robert à 2h du matin sur la construction d’un second magasin climatisé non prévu dans le cadre du projet.
8h Visite d’un champ maraicher expérimental avec pompage solaire et arrosage au goutte à goutte à 1 km de la ville : c’est une initiative expérimentale d’un particulier qui vient de faire faire cette installation avec le soutien du programme Nigérien Initiatives 3N et de Luxdev : 15% opérateur, 40% Luxdev, Conseil régional 3N le reste.
Il y a une douzaine de m2 de capteurs solaires, un puits profond de 180m avec une surface libre à 23m et une pompe immergée de 5m3/h, un château d’eau de ~10m3, un filtre à eau et une belle surface (3 ha ) de petits tubes de 10mm de diamètre avec injecteurs tous les 30cm

Sanoussi a participé au dimensionnement et va suivre la mise en œuvre de cette installation expérimentale pour voir ce qui marche et ce qui ne marche pas et faire le bilan économique pas du tout évident de cette installation. …

DSC06868_01

Le réseau de goutte à goutte en installation

DSC06861_01

Le puits profond, les panneaux et le réservoir

9h Réunion du comité d’échange Doutchi-Orsay
El Hadj Bello Président, Maka Dije, Abdou, Doubou, Hassane, Yacouba, Sani, Sarki noma, Lifida, L’équipe Misola … le maire le RAIL …

Livres primaires Abdou Garba
68 malles en circulation avec 4 manuels de vocabulaire bien appréciés des instituteurs. Abdou me confirme qu’il est bien secondé pour faire tourner cette action … ça roule.
Remise du matériel pour les livres.
Remise des dons pour les maternelles.
Echanges de courriers de 5 classes primaires d’Orsay et de Doutchi (Doubou Tassaoua)
Doubou me remet le rapport des maitresses sur le fonctionnement de cette année qui s’est bien passé avec 3 AR de courriers (voir le CR très complet remis par Doubou pour Emmanuelle)
Livres secondaires : Aboubacar Ali
Aboubacar est venu avec le directeur départemental des enseignements secondaires (ADES) M ALHASSANE IBOUNOU 96 097 01 22 / 90 34 91 53 (alhassaneibounou@yahoo.fr)
Je remercie Aboubacar pour le rapport très complet envoyé à Catherine Bayle sur la situation des livres et leur utilisation … mais nous attendons maintenant un projet chiffré précis et concret.
M Alhassane exprime que le problème majeur du secondaire est la formation des maitres à travers des stages ou des manuels pour les enseignants.

JLBM confirme que l’association est ouverte à toute proposition des enseignants adaptée à leur vrai besoin exprimé ci-dessus même si ce n’est pas sous forme de livres non scolaires à destination des élèves. L’Association attend ces propositions pour voir ce qu’il est possible de financer en 2016.

Budget 2015 : Aboubacar n’a pas reçu les 1 000€ envoyé au RAIL le 09/04/2015 pour le compte livres II : JLBM voit ce point avec le RAIL.
Voyage Novembre de 2 Nigériens à Orsay : El Hadj Bello, président du comité Doutchi-Orsay
Le comité s’est réuni avant notre arrivée et a désigné Issaka, le jeune adjoint de Souley, et une maitresse du primaire pour venir à Orsay du 11 au 21 nov. 2016 lors de la semaine de la solidarité internationale … La maitresse désignée est enceinte … ils en recherchent une autre.

JL insiste pour avoir très vite des photocopies des passeports pour avoir les attestations d’accueils et les billets d’avion.
Ramassage des ordures dans la ville : Yacouba
Yacouba me donne un CR pour Daniel Labourdette, de cette action appuyée par le SIOM d’Orsay en 2014; En juillet, les charretiers qui ramassent les ordures sont aux champs … Les poubelles de ramassage s’avèrent fragiles.

Quelles initiatives prendre pour pérenniser?
MISOLA : farine produite à Doutchi depuis 2003 pour nourrir les enfants sous alimentés.
L’équipe Misola Doutchi est là au complet avec Dije … Leur production est passée de 22 tonnes en 2013 à 1 tonne en 2015 … Un concurrent, « Plumpy Nuts » est apparu et leur a pris le marché des hopitaux … de plus, Atto, leur commerçant à Doutchi, a arrêté car il n’était plus payé par l’organisme qui soutenait Misola.

DSC06945_01
Misola a 5 ou 6 implantations au Niger : 2 à Niamey, Tillabery, Tessaoua …
C’est Fati Alphonse qui coordonne ces centres de production …. C’est avec elle qu’il faudrait voir l’organisation du commerce de Misola face à la concurrence de « Plumpy nuts »
Ne faudrait-il pas se rapprocher, ou au moins discuter avec Plumpy nuts ?

Le RAIL ne peut-il pas assister MISOLA pour organiser son commerce ? Pas d’action définie pour notre Association.
Protection de la ville des inondations
Le Maire nous communique le projet du Génie Rural du Dpt de Doutchi d’aménager le Kori avec des gabions. Sanoussi Mali pense qu’il est aussi nécessaire de rehausser les diguettes situées en amont pour limiter le débit et cas de forte pluie. Ces diguettes mis en place en 2003 avec l’Association sous l’impulsion du Kona M Kaka, se sont ensablées en 12 ans.

Le RAIL voit avec la Mairie
Discussion avec le Maire sur le projet Cuisine au gaz.
Le maire est très favorable au développement de la cuisine au gaz pour économiser le bois.

DSC06356_01
Les recharges de bouteilles de gaz de 6 et 12 kg coutent 2000 et 4000 CFA ce qui est plutôt moins cher que l’équivalent bois. Quatre ou cinq jeunes assurent la distribution de ces bouteilles en liaison avec des fournisseurs … qui ont chacun leur type de bouteille. Ils sont souvent en rupture de stock, parfois pendant plus d’une semaine.
Le principal obstacle à la diffusion de ce combustible est le prix qu’il faut mettre pour acheter sa première bouteille à environ 25 000 CFA pour la plus petite, 45 000 CFA pour les grosses.
Sanoussi et le Maire suggèrent une solution consistant à proposer un prêt pour acheter la première bouteille à travers une structure de microcrédit de Doutchi cautionné par la Mairie et une caution de environ 2 à 4000€ fournie par l’Association. A cette occasion, Sanoussi nous dit que cette méthode basique de microcrédit est maintenant souvent utilisée (comme à Doutchi dans les années 2000) pour la construction de latrines (Cf Tessaoua …)

A mettre en forme avec Lacho. Pour compléter le dossier à présenter au CD91, il faut que Lacho nous envoie l’ordre de grandeur du nombre de bouteilles de gaz utilisées ce jour à Doutchi
10h30 Champ pilote des producteurs de mil
Réunion avec les responsables des champs pilote des villages : Argoul, Chaka Faché, Togone, Kouka Bokoye, Dandadou … Sans Alou Waziri le technicien agricole de la Mairie trop occupé pour participer : le préfet va parler avec lui.

Les motivations des producteurs de mil sont les suivantes :
1- Warrantage : mettre en stockage leur production à la récolte et pouvoir disposer tout de suite du revenu de ces sacs avancé par l’OP, pour avoir les finances nécessaires pour d’autres activités, sans attendre la vente des stocks à un bon prix dans 5 ou 6 mois.
2- Initiation à de nouvelles technologies :
Charrues communautaires à traction animales
Bientôt tracteur communautaire ? il y en a de plus en plus à Doutchi.
Le programme avec l’AFD « Sécurité alimentaire à Dogondoutchi » devrait permettre de relancer le warrantage dès la récolte 2016.
Au revoir au préfet qui nous a si bien reçu et a participé de prés à beaucoup de réunions avec les maraichers.
Déjeuner à Saraounia par un superbe yaourth glacé et en route vers Dosso.
Rencontre du Secrétaire Général du gouverneur de Dosso, M Tankari Yahaya 98 26 82 28 et son assistante
Présentation du projet qui correspond à plein à la stratégie 3N du gouvernement.
Rencontre de LUXDEV, M Keita
LUXDEV est très proche de la coopération Suisse et soutient FCMN.
La FCMN envisage de poursuivre la construction de ce second magasin de stockage engagé sans concertation par la coopérative des maraichers de Doutchi.
Robert Girardet a eu une explication complète avec FCMN ce matin qui l’a apaisé sur le devenir de ce second magasin de stockage qui reste une affaire entre FCMN et Luxdev et n’est pas intégré au projet pour le moment.
Retour sur Niamey avec une magnifique girafe qui traverse la route avec dignité !

Mardi 19 Juillet
Justin vient nous chercher pour aller au RAIL faire la synthèse du voyage avec le maire, le RAIL et la FCMN en présence de Ali Hassane qui assure l’interim du SG du RAIL, Mahamane Adamou actuellement en France.

A partir des points résumés les deux jours précédents, deux points ressortent :
Importance de la rotation des cultures sur les parcelles pour éviter l’infection des sols et les enrichir. Le Maire confirme que les maraichers sont sensibilisés à ce problème : ils ont l’expérience de chutes de rendement totales du fait de non renouvellement des cultures sur quelques années.
Souley se rend compte que l’organisation des maraichers au sein de FCMN est très efficace : il va prendre contact avec l’organisation équivalente pour les céréales, la FUGPN, la Fédération des Unions et Groupements des Paysans du Niger, « Mooriber » ce qui signifie « la misère est finie » …. La FCMN et Ali Hassane connaissent du monde dans cette organisation.
FCMN est bien d’accord pour rentrer dans le budget consolidé entre les 3 partenaires et de travailler au format proposé par l’AFD : Souley et Aouel vont reprendre avec Nassirou et Douma Abdoussalam le travail fait samedi.

Mercredi 20 Juillet
Robert Girardet passe la journée avec la FCMN dans le cadre de ses formations pommes de terre, plus orientées vers la commercialisation, la distribution et le stockage, que vers les techniques de production déjà bien acquises. Il fait à la demande de la FCMN trois voyages de formation par an au Niger. La coopération Suisse finance ses frais de voyage à travers FCMN.
Visite au ministre de l’Agriculture, Ministre d’état M Albade ABOUBA
Le Ministre et son Secrétaire général, la FCMN au grand complet Salia Hamza Douma et Nassirou, Le RAIL Sanoussi et Lacho, Robert et JL
Le secrétaire général nous remet le document confirmant le virement de l’Etat du Niger à la Mairie de Doutchi pour la première tranche du projet, soit 80 000 000 CFA.
Entrée du ministre qui fait faire un tour de table en commençant par ASF CH et moi pour présenter le projet, sa cohérence, ses débouchés concrets et rapides ….
Robert insiste pour protéger les paysans du Niger d’importation de dumping venant de pays qui veulent liquider leurs surplus.
FCMN est particulièrement impliqué avec ce ministère et redemande au ministre de supprimer toute taxe sur les semences de pommes de terre … Ce ministre est efficace : le lendemain la FCMN reçoit la visite du SG des finances qui l’informe de la suppression des taxes sur l’importation des semences.
Quelques points de l’intervention du ministre:
Votre projet évite de gâcher la moitié de la production de pommes de terre, et permet de les vendre.
OK pour se protéger d’importations de dumping : d’autres pays voisins le font et pas nous …
Il faut produire nos semences de pommes de terre (Robert pense que ce n’est pas possible avant 10 ans et que cela demande de très gros investissements très difficilement rentable, même la Suisse achète ses semences en France).
Le ministre veut aussi développer le pompage solaire ( de mon point de vue : à voir au cas par cas en étant conscient de la grosse mobilisation de capital dans la phase initiale).
Devant ce « tout pomme de terre », je prends la parole pour dire que nous avons aussi dans ce programme « Sécurité alimentaire à Doutchi » une part mil.
Le ministre souhaite d’une façon plus générale que les agriculteurs nigériens changent de comportement en prévoyant les investissements pour les semences et en remboursant leurs prêts.

Jeudi 21 Juillet
Mise au point des comptes puits et forages du programme AESN qui s’achève : tout va bien.

Vendredi 22 Juillet : Synthèse

DSC06893_01

Robert Girardet, Le Kona chef traditionnel de Doutchi et Jean-Louis Boy-Marcotte