Eau potable et assainissement dans deux nouveaux villages

Dernières modifications : 08-Mai-2020

Dans les villages centres de Koumari et Carré Maidah, après un an de montage puis un an d’études et de travaux,  7500 villageois ont accès à l’eau potable. C’est un rêve réalisé selon les mots d’un des maires présents à la réunion de lancement début 2019. Le projet va se poursuivre en 2020 pour la partie « assainissement » et la suite du projet est envisagée pour desservir l’ensemble des villages.

Le projet :

Le projet global concerne 4 villages ruraux situé au nord de Dogondoutchi et une population totale de 26 551 habitants. Le montant global du projet d’une durée de 2 ans est de 711 685 €.

La partie gérée par l’association concerne les villages de Koumari et de Carré Maidah. Le financement est assuré par l’Agence de l’Eau Seine Normandie (AESN), le Conseil départemental de l’Essonne (CD 91), la mairie d’Orsay et l’Association Doutchi Orsay. Le projet pour les deux  autres villages (Kadandame et Kourouroube Dakaou) est financé par l’état Nigérien et l’ONG Swiss Aid.

 

La réalisation du projet

Le projet a été lancé en décembre 2018 par l’Association Échanges avec Dogondoutchi avec son partenaire au Niger, l’ONG RAIL. Après les études préliminaires réalisées par la Direction Départementale de l’Hydraulique, le RAIL a planifié et lancé les appels d’offres des marchés de travaux. La réunion des maires, en mars 2019, a initié le projet , en même temps que les réunions de sensibilisation des populations. Les travaux sur le terrain ont été lancés début juillet par une réunion de tous les partenaires :  les maires des communes de Dogonkiria pour Koumari et de Mantakari pour Carré Maidah, les représentants de la Direction Départementale de l’Hydraulique, les représentants des entreprises et le RAIL. Une version plus détaillée de la réalisation est accessible par le lien.

Les travaux : eau potable et réseaux d’adduction  (Mini AEP) 

Les travaux sur le terrain ont effectivement démarré en septembre, après la saison des pluies. Ils consistent à réaliser un forage profond pour atteindre la nappe phréatique, équiper la tête de forage raccordée à une pompe et à un château d’eau. Les réseaux en PVC et sont raccordés à des bornes fontaines et à des branchements spécifiques.

Village de Koumari

Ce village centre regroupe 4 villages avec une population de 3 104 habitants.

Le forage a une profondeur de 180 m, le château d’eau une capacité de 40 m3. Pour les réseaux  d’une longueur de 9 421 m, les tranchées ont été creusées par la population (45 jours avec 27 personnes par jour en moyenne). Huit bornes fontaines ont été raccordées et trois branchements créés (écoles primaires, collège). Les premiers essais de pompage ont été faits fin décembre et réceptionnés le 02/01/2020.

 

Koumari : affluence sur une borne fontaine (Photo prise le 02/01/2020)

 

Village de Carré Maidah

Ce village centre regroupe 5 villages avec une population de 4 263 habitants. Le forage a une profondeur de 108 m et le château d’eau une capacité de 50 m3. Pour les réseaux d’une longueur de 9 619 m, les tranchées ont été creusées par la population (40 jours avec 29 personnes par jour en moyenne). Huit bornes fontaines ont été raccordées et six branchements créés (case santé, écoles primaires, collège). La réception provisoire des travaux a été prononcée le 21/02/2020.

L’eau arrive à Carré Maidah