Bilan 2017 du développement de l’accès à l’eau potable des villages et projets

Dernières modifications : 23-Déc-2017

 

 

Suite aux travaux de maitrise des eaux de ruissellement pour protéger la ville et mieux irriguer les champs, les habitants des villages de la commune ont exprimé en 2008 le besoin d’améliorer leur accès à l’eau potable, souvent distant de plusieurs kilomètres.

Les services municipaux ont alors élaboré un projet de réalisation de 12 puits par des entreprises locales avec la participation des villageois pour remédier aux cas les plus critiques.  Le rôle de l’association a été de rechercher et d’obtenir le soutien financier de l’Agence Eau Seine Normandie (AESN) qui possède des lignes budgétaires dédiées dans le cadre de la loi Oudin Santini.

Devant la qualité de réalisation de ces 12 puits, l’AESN a financé à la Sté nigérienne SIDI l’étude des 180 points d’eau des 32 villages ruraux de la commune de Dogondoutchi (30 x 30kms, 60 000ha). Il en a résulté un programme sur 5 ans, de 2011 à 2015, de rénovation et développement des points d’accès à l’eau potable.

Évolution du  puits traditionnel au forage profond avec réservoir et réseau de distribution

Les travaux des trois premières années ont porté sur 69 sites pour un montant total de 1 081 940€ TTC financés par quatre partenaires : les villages bénéficiaires (22%), la Commune Urbaine de Dogondoutchi (12%), l’Etat Nigérien (6%) et l’AESN (60%).

Le Maitre d’ouvrage de ces travaux a été assuré par la commune urbaine de Dogondoutchi avec le soutien de la Direction Départementale de l’Hydraulique (DDH).

Le Maitre d’œuvre a été assurée par l’ONG nigérienne RAIL, notre représentant au Niger.

 Bilan global 2011 -2015 : 103 puits et forages, avec 10 adductions d’eau

 

 

 

Programme 2018-2020

 

          Quatre autres communes du département de Dogondoutchi souhaitent suivre l’exemple de Doutchi

Le succès de ces programmes sur les villages de la commune urbaine de Dogondoutchi suscite aujourd’hui la demande des autres communes du département de Dogondoutchi : les maires de ces communes élaborent un projet d’accès à l’eau potable de leurs villages avec l’appui de la DDH en vue d’obtenir un cofinancement de l’AESN avec la participation de communautés locales du département de l’Essonne.