Lire pour le plaisir

Dernières modifications : 07-Nov-2017

 

L’accès aux enseignements de base dont la lecture est, pour les filles comme pour les garçons, plus développée à Doutchi qu’ailleurs au Niger. Mais les écoles sont très pauvres, avec des effectifs très chargés, peu de manuels, et souvent le tableau noir comme seul outil pédagogique. En outre, l’apprentissage de la lecture, en français qui n’est pas la langue parlée, peut paraître bien aride ! d’où l’importance de la découverte du plaisir de la lecture grâce à des albums et des livres documentaires illustrés. L’action de notre association consiste à promouvoir des malles bibliothèques qui circulent dans les écoles primaires.

 

 

Bibliothèques dans les écoles primaires 

Responsable à Doutchi : Abdou Garba, directeur d’école .

Responsables à Orsay : Colette Hedde et Marie-Christine Madignier .

 

 Historique du projet :

2001 : en partenariat avec des enseignants, naît l’idée de malles bibliothèques qui circuleraient entre les écoles afin de favoriser la découverte par les enfants de la lecture  plaisir .

Le projet débute avec deux malles financées par l’association et suscite un grand intérêt .

2003 : Le Conseil Général de l’Essonne accepte d’accorder une subvention pluriannuelle pour  développer le projet .

A Doutchi, le Comité de Lecture dans les Ecoles Primaires : CLEP, gère l’action .

2011 :  59 écoles – 12 433 élèves : 6 457 garçons et 5 976 filles

54 malles   contenant 4 061 livres  circulent entre les écoles de la ville et des villages environnants .

Nombres de prêts : 11 715

Rentrée 2015 : 66 malles.

Composition des malles :

Deux des malles en circulation

Contes, albums illustrés et documentaires sur les animaux sont les plus appréciés par les enfants .

Les livres documentaires peuvent servir aux enseignants pour ouvrir les élèves au monde extérieur .

Les livres parascolaires, dictionnaires et grammaires, sont très demandés par les enseignants qui manquent de supports pédagogiques.

 

 

Acquisitions

Désormais, les achats de livres se font à Niamey grâce à l’ouverture de la librairie « La Farandole des livres » très bien fournie en livres édités en Afrique comme en France .

Intérêt :

–   Faciliter l’acquisition des livres africains .

–   Contribuer au développement des librairies à Niamey .

–   Supprimer le problème et le coût du transport .

 

Bibliothèques dans les établissements secondaires

Démarré en 2005, avec le soutien financier du Conseil Général de l’Essonne,  la « lecture-plaisir dans le secondaire » poursuit le travail effectué dans les écoles primaires avec la circulation des malles de  livres.

L’objectif,  amener le plus d’enfants possible à la lecture-plaisir, est le même, les moyens sont un peu différents : chaque établissement dispose de ses propres malles de livres, mises à disposition des classes sous la responsabilité des professeurs.

Selon les différents établissements, le lycée de Doutchi, les collèges CEG1, CEG2, CEG3, CEG franco-arabe, CEG de Togone, CEG de Rigia Samna, le nombre de malles et de livres diffère (certains établissements, récents, ne disposent des livres que depuis peu), les élèves et les enseignants sont plus ou moins concernés.

Les livres, acheminés d’abord depuis Orsay, avec des difficultés de transport et de coût, sont prioritairement achetés dorénavant à Niamey (mais le choix est moindre).

Peu à peu, l’usage des documents augmente, augurant une meilleure pratique de la lecture, beaucoup de travail reste à faire ; ci-dessous, un tableau de répartition  des livres dans les établissements.

Depuis mars 2012,  environ 200 livres ont été ajoutés aux collections, répartis dans les différents sites.

Etablissement Nombre
d’élèves
Nombre de
classes
Nombre total
de livres

Nombre de prêts
depuis 2008

CEG 1 894

15

226

184

CEG 2

1409

20

246

295

CEG franco-arabe 437

8

55

66

Lycée Doutchi

785

14

534

712

CEG Togone

355

7

400

324

CEG Rigia S.

337

7

68

Total

4217

71

1529

1581