Le gaz et l’énergie solaire pour enrayer la désertification

01-déc-2015

Le ministère de l’énergie lance une grande campagne pour inciter les Nigériens à utiliser le gaz pour s’éclairer et cuisiner, plutôt que le charbon de bois comme le font actuellement 90% des ménages. L’enjeu est encore plus écologique qu’économique, puisque les zones forestières ont perdu 1/3 de leur surface depuis 1990. Faute d’arbres, le désert s’étend inéluctablement.  Le pays produit annuellement 44 000 tonnes de gaz domestique depuis 2011, mais la consommation reste marginale en raison du faible pouvoir d’achat des ménages. Pour stimuler les consommateurs, les réchauds, grâce à des subventions d’Etat, ont vu leur prix diminuer de 35 %, et les bonbonnes de 6 kg de près de 50 %,

A Agadez, au nord du Niger, les panneaux solaires ont envahi le marché ces dernières années, ainsi que toute une panoplie d’appareils qui fonctionnent à l’énergie solaire.

Pour la caution des prêts nécessaires à l’achat des réchauds et des bouteilles de gaz, le conseil départemental 91 a alloué 2000 € qui s’ajoutent au 2000 € pris sur les fonds propres de l’association grâce aux dons et cotisations.


'