A Dogondoutchi : la cuisine au gaz contre la déforestation !

Dernières modifications : 08-Déc-2018

Le ministère de l’énergie lance une grande campagne pour inciter les Nigériens à utiliser le gaz pour s’éclairer et cuisiner, plutôt que le charbon de bois comme le font actuellement 90% des ménages. L’enjeu est encore plus écologique qu’économique, puisque les zones forestières ont perdu 1/3 de leur surface depuis 1990. Faute d’arbres, le désert s’étend inéluctablement.  Le pays produit annuellement 44 000 tonnes de gaz domestique depuis 2011, mais la consommation reste marginale en raison du faible pouvoir d’achat des ménages. Pour stimuler les consommateurs, les réchauds, grâce à des subventions d’État, ont vu leur prix diminuer de 35 %, et les bonbonnes de 6 kg de près de 50 % .

AVANT                                               APRÈS

A Dogondoutchi comme ailleurs, la cuisine se fait traditionnellement au bois, ressource de plus en plus limitée mais le passage au gaz suppose un investissement initial. Conformément à ce qui nous avions ait pour les latrines, notre association a soutenu un programme que micro-financement basé sur la mise en place de prêts pour que les familles s’équipent de bouteilles de gaz et de réchauds. Ces prêts ont déjà bénéficié à 123 familles. Ils ont été financés pour une moitié par les cotisations de nos adhérents et l’autre par le CD91. La somme versée est un cautionnement qui assure la rotation des prêts au fur et à mesure des remboursements. Vous pouvez nos aider à étendre cette action en adhérant à  www.doutchiorsay.fr/adhesion/.

Pour la caution des prêts nécessaires à l’achat des réchauds et des bouteilles de gaz, le conseil départemental 91 a alloué 2000 € qui s’ajoutent au 2000 € pris sur les fonds propres de l’association grâce aux dons et cotisations.

La mise en place des microcrédits pour l’achat des bouteilles de 6 kg ou 12 kg et du kit de cuisson permet d’aider les foyers ; l’association a déposé 4000 € de garantie pour les prêts. Un dépôt de bouteilles est maintenant installé à Doutchi évitant le transport des bouteilles depuis Niamey.

Actuellement plus de 200 foyers sont équipés et le projet continue à s’étendre